Dépistage et traitement des ulcères à manifestation cutanée

Dépistage et traitement des ulcères à manifestation cutanée

  • En cours
  • R-FFL
  • Bénin
  • 80.000 €

L’ulcère de Buruli (UB) est une maladie provoquée par une bactérie appartenant à la même famille que celle de la lèpre. Bien que plusieurs facteurs de risque aient été identifiés, le mode de transmission demeure inconnu. Au Bénin, il existe une forte concentration de cas d’UB dans les zones marécageuses et dans les vallées des principaux fleuves du bassin côtier.

Depuis 1999, la Fondation Follereau soutient un projet de dépistage et de traitement des ulcères à manifestation cutanée, notamment à travers un centre (CDTUB) construit en plein cœur de la ville d’Allada, au sud du Bénin, dans le Département de l’Atlantique. Le CDTUB joue un rôle primordial dans l’atteinte des objectifs du Programme national de lutte contre la lèpre et l’ulcère de Buruli (PNLLUB).

Au-delà de l’ulcère de Buruli, le centre prend également en charge les ulcérations chroniques en général, ainsi que les autres maladies tropicales négligées (MTN) à manifestation cutanées.

En 2020, la fondation a repensé son action. En effet, le CDTUB devient à présent un moyen de mettre en oeuvre les activités d’une stratégie plus avancée. L’accent y est mis sur le dépistage, la sensibilisation et le traitement des personnes atteintes de MTN dans la Zone d’Allada, mais ce, directement dans leurs villages.

Les cas très graves, nécessitant une intervention chirurgicale et une hospitalisation, sont quant à eux référés et pris en charge au CDTUB. Ainsi, en 2020, les relais communautaires et agents de santé ont été formés en ce sens, tandis que 1.214 personnes ont été sensibilisées dans 15 villages.

Au fur et à mesure, on peut noter que le dépistage précoce a un double effet : si les cas sont plus nombreux, la prise en charge rapide permet de limiter les effets de la maladie et de favoriser ainsi le traitement à domicile des patients. Ceci, notamment grâce à la prévention et à la promotion de la santé, notamment à travers les  campagnes de sensibilisation réalisées dans les villages endémiques des communes de Zè et d’Abomey-Calavi.