Programme de santé communautaire (Togo)

Programme de santé communautaire (Togo)

  • En cours
  • AAT-FFL
  • Togo
  • 567.772 €

Selon les normes sanitaires de l'OMS, toute localité située à plus de 5 km d'une structure de santé et ayant une population de 5.000 habitants doit avoir accès à une structure de soin

Or, au Togo, en raison de la situation économique difficile du pays, plusieurs localités répondant à ces critères de l’OMS ne disposent toujours pas de soins de santé primaires. Le taux de mortalité maternelle reste très élevé au Togo. En moyenne, trois femmes meurent chaque jour en raison de complications liées à la grossesse ou après l’accouchement.

La Fondation Follereau Luxembourg soutient depuis 2014, grâce à l’Association des amis togolais de la FFL (AAT-FFL), un programme de santé de base dans les régions du bord de mer et des hauts plateaux, notamment dans la préfecture d’Agou, de Kpélè et de Zio, où les enquêtes menées par l’AAT-FFL ont révélé d’importantes lacunes dans le système de santé.

Le programme se concentre sur la promotion de la santé des familles et des communautés, en particulier la santé maternelle et infantile, principalement à travers la construction de centres de santé. La phase pilote de ce projet consisté en la construction d’un centre ainsi que d’un forage dans le village de Doglobo, qui est opérationnel depuis avril 2016. Afin de rapprocher les soins de santé des populations qui ne disposent que rarement de moyens de transport pour se rendre dans les centres isolés, le programme a achevé en octobre 2019 la construction d’une nouvelle unité de santé à Madjamakou, équipée d’une pompe à eau fonctionnant à l’énergie solaire.

En 2020, malgré le retard constaté en début d’année sur certaines activités, l’AAT-FFL a poursuivi la réhabilitation d’une ancienne unité de soins périphériques (USP) à Kpélé-Tutu. Celle-ci a été construite dans les années 1970 avec l’aide de la fondation.

Par ailleurs, une unité de soins supplémentaire a été construite au deuxième trimestre 2020 à Tonakondji, où le besoin a été exprimé par la population qui y vit et les acteurs locaux. Enfin, le centre de santé d’Atchakoe-Carrefour a été mis en service à la fin du 1er semestre 2020.

En 2022, il est prévu la construction, l’équipement et la mise en service de 2 centres de santé (USP) par an à Donnon (12.500 habitants, Région Maritime, Préfecture de Zio) et Akladjenou (4500 habitants, Région Maritime, Préfecture de Yoto).

Des campagnes de sensibilisation seront également menées auprès des enseignants et des élèves, où seront abordés des thèmes tels que les bonnes pratiques d’hygiène, entre autres le lavage des mains et l’utilisation des latrines.

En outre, 45 dispositifs de lavage des mains, 4 forages équipés de motopompes à commande humaine et 8 latrines seront installés dans les écoles de la zone de santé de Donnon et Akladjenou.

720 kits pour nouveau-nés seront distribués aux mères, comprenant des bols, des vêtements, du savon et de la lessive.

L’objectif est avant tout d’offrir un accès aux soins de santé dans la zone d’intervention.