Insertion professionnelle des jeunes filles de Kaloukro

Insertion professionnelle des jeunes filles de Kaloukro

  • En cours
  • AME
  • Côte d'Ivoire
  • 41.798 €

En parallèle de la Maison de l’Enfance de Bouaké, la Fondation Follereau Luxembourg soutient également le Centre de Formation de la Jeune Fille (CFJF), qui vise à offrir une alphabétisation accompagnée d’un apprentissage en couture, en particulier pour les jeunes mères.

L’importance du CFJF est devenue évidente face à la multitude de conséquences fatales entraînées par les grossesses non-désirées des jeunes filles-mères, parmi lesquelles comptent le rejet de la famille et même du père de l’enfant, l’abandon scolaire et une destruction des projets de vie, ce qui finalement renforce le cercle de la pauvreté.

En 2019, 41 filles, dont 15 filles-mères, ont pu être accueillies et formées. La situation des jeunes filles en Côte d’Ivoire en général, et dans cette zone rurale précarisée en particulier, est préoccupante. Si à l’échelle du pays, 65% d’entre-elles fréquentent l’école primaire, ce taux chute à 25% pour le secondaire. À ce constat s’ajoutent les risques de mariage et grossesse précoces, qui compromettent fortement l’avenir des jeunes ivoiriennes.

Au CFJF, une formation en coupe-couture, ainsi qu’une initiation à la pâtisserie leur sont proposées. Cette année, 6 d’entre-elles ont terminé leur formation et ont reçu un kit d’installation. Des séances de sensibilisation sur la santé maternelle et infantile ont également été dispensées, la question des grossesses précoces concernant un nombre important d’entre-elles.

Une formation en coiffure devrait voir le jour dans le courant de l’année 2020.