Prise en charge des enfants des rues de Ségou

Prise en charge des enfants des rues de Ségou

  • En cours
  • AP-FFL
  • Mali
  • 87.535 €

Le phénomène des enfants des rues est une source de préoccupation pour de nombreux pays africains. Le Mali, pays enclavé d'Afrique de l'Ouest, n'est pas épargné par cette problématique conséquences entres autre, de la pauvreté de nombreux ménages, le manque d'éducation, la rareté des emplois et le manque de sensibilisation des parents.

Les enfants vivant dans des situations précaires sont confrontés à une multitude de difficultés tels que le manque d’accès à une éducation de base, à une insertion socioprofessionnelle dans la société, à un accès limité aux soins de santé, à la malnutrition et à toutes les formes d’abus. Ségou constitue l’une des régions du Mali les plus touchées par ce phénomène. 

En collaboration avec son partenaire local, l’AP-FFL, la fondation s’engage depuis 2012 contre l’abandon des enfants des rues dans la ville de Ségou. Les collaborateurs effectuent un important travail de réseau, car pour identifier les enfants concernés, une véritable coordination de tous les acteurs présents à Ségou est mise en place. De nombreuses tournées de rue sont organisées, au cours desquelles les enfants de la rue sont recherchés de manière ciblée, afin de les orienter ensuite vers les structures appropriées. Mais souvent, les enfants refusent aussi de venir ou mettent plus de temps à établir une relation de confiance. Selon leurs besoins, les enfants reçoivent des soins médicaux, psychologiques ou d’hygiène et sont nourris.

L’objectif principal est de prendre en charge et de soigner temporairement les enfants afin de les placer ensuite dans une famille d’accueil, un foyer pour enfants ou de les ramener dans leur propre famille.

Les activités de sensibilisation visent à attirer l’attention des parents et du public sur la problématique des enfants des rues et à les informer sur les droits de l’enfant.

En 2022, le programme sera encore renforcé. Il est prévu d’effectuer 104 tournées de rue, 421 prises de contact avec des enfants et d’accueillir et de prendre en charge 197 enfants.

De nombreuses négociations, médiations et suivis sont également prévus avec les familles qui reprennent leurs enfants et les réintègrent ainsi dans la société. Les enfants qui ne peuvent pas retourner dans leur famille sont pris en charge dans un foyer pour enfants ou un orphelinat. Ils ont alors la possibilité d’aller à l’école ou de suivre une formation professionnelle. Des activités de loisirs et de formation sont aussi organisées pour les enfants.