Prise en charge des enfants des rues de Ségou

Prise en charge des enfants des rues de Ségou

  • En cours
  • AP-FFL
  • Mali
  • 72.000 €

Le phénomène des enfants des rues est une préoccupation pour de nombreux pays africains. Le Mali n’est pas épargné par cette problématique. De multiples facteurs se conjuguent à l’origine de ce phénomène : la pauvreté des ménages, le manque d’éducation, le manque d’emploi, le manque d'information des parents…

Les enfants en situation difficile se trouvent confrontés à de multiples problèmes comme le non-accès à la scolarisation et à l’insertion socio-professionnelle, l’accès limité à la santé, le déficit alimentaire, la malnutrition, et toutes formes d’abus. La région de Ségou a la particularité d’être l’une des régions les plus touchées par ce phénomène au Mali.

Grâce à l’aide de son partenaire local, l’AP-FFL, la fondation lutte contre la négligence des enfants des rue dans la ville de Ségou depuis 2012. Les bénéficiaires profitent du centre d’écoute qui leur propose une prise en charge psychologique et sociale, en vue de leur réintégration en famille ou leur orientation vers un foyer. Un important travail de réseau est effectué par les équipes afin de faciliter la réintégration des enfants. De ce fait, une véritable coordination de tous les acteurs présents à Ségou est mise en place pour permettre d’identifier les enfants et de les orienter vers les structures adaptées en fonction de leur situation. Cet aspect du projet est un véritable atout pour l’atteinte de son objectif.

Au total, environ 90 tournées de rue sont réalisées chaque année et permettent d’identifier les enfants. Environ la moitié des enfants contactés acceptent d’être accueillis au centre d’accueil, en attendant de pouvoir les réintégrer ou orienter dans leur famille, chez un tuteur ou un proche parent, ou vers le foyer pour intégrer un système d’éducation ou de formation professionnelle. En 2019, 87% des enfants identifiés ont pu réintégrer leur milieu familial. La méfiance des enfants lors du premier contact explique le taux d’enfants accueillis au centre par rapport au nombre d’enfants identifiés. Plusieurs contacts sont nécessaires afin de gagner leur confiance. Pour pouvoir suivre leur parcours, chaque éducateur tient un carnet dans lequel il recense les enfants rencontrés lors des tournées.