Prise en charge des enfants des rues de Bouaké

Prise en charge des enfants des rues de Bouaké

  • En cours
  • AME
  • Côte d'Ivoire
  • 141.226 €

La ville de Bouaké, deuxième ville du pays en termes démographiques, constitue un véritable carrefour commercial malgré une situation sécuritaire fragile. Cependant, malgré la croissance économique de ces dernières années, le phénomène des jeunes sans-abri persiste.

Depuis 2009, la Fondation Follereau Luxembourg soutient la Maison de l’Enfance de Bouaké (MEB), créée en 1970 par les Religieux de Saint Vincent de Paul (RSVO), qui accueille des enfants et des jeunes âgés de 6 à 22 ans vivant dans la rue en raison d’une histoire familiale problématique ou n’existant pas dans le système en raison d’un manque de documents.

La MEB assure l’assistance ainsi que la réinsertion socioprofessionnelle et familiale des jeunes en situation précaire. Les enfants y ont la possibilité de recevoir une éducation de base afin de pouvoir éventuellement réintégrer le système scolaire normal par la suite. Des activités éducatives et de loisirs sont également organisées pour les enfants de la MEB.

En 2022, il est prévu de renforcer les capacités des éducateurs ainsi que le suivi pédagogique, social, psychologique et médical de 75 enfants au sein de la MEB

Des séances de médiation pour la réinsertion sociofamiliale des enfants seront également organisées, ainsi que des actions de sensibilisation des parents pour les informer sur les droits des enfants.

Le renforcement de l’équipe éducative est toujours au centre des préoccupations, pour arriver à terme à l’autonomisation de la MEB