Prise en charge des enfants des rues de Bouaké

Prise en charge des enfants des rues de Bouaké

  • En cours
  • AME
  • Côte d'Ivoire
  • 141.226 €

La ville de Bouaké, 2ème ville du pays en termes de démographie, constitue un véritable carrefour commercial malgré une situation de sécurité fragile. Cependant, en dépit de la croissance économique des dernières années, le phénomène des jeunes sans abris demeure.

Depuis 2009, la Fondation Follereau Luxembourg soutient la Maison de l’Enfance de Bouaké (MEB), créée en 1970 par les Religieux de Saint Vincent de Paul (RSVP), qui accueille des enfants et adolescents de 5 à 17 ans, dans la rue suite à la crise ivoirienne ou à une structure familiale complexe, voire inexistante. Elle assure la prévention, la réinsertion familiale et socioprofessionnelle des jeunes en situation difficile.

Des cours de niveau d’enseignement primaire y sont donnés pour permettre aux enfants de réintégrer le système scolaire classique.

En 2020, 46 enfants des rues ont été accueillis à la MEB et ont reçu un appui sanitaire, social, psychologique et alimentaire, en plus d’un hébergement, tandis que 34 réunifications familiales ont pu être réalisées.

La MEB permet également aux jeunes de se présenter au Certificat d’Etude Primaire Elémentaire (CEPE) et de pouvoir par conséquent (re)trouver un projet de vie décent.