Mind the Gap

Mind the Gap

  • En cours
  • Divers
  • Bénin
  • Togo
  • 15.000 €

Les technologies sont présentes dans toutes les sphères de l’activité humaine. Parmi elles, l’ordinateur et Internet représentent un moyen privilégié d’enseignement et d’apprentissage. L’accès à ces outils permet d’améliorer d’une part l’éducation, la formation et l’alphabétisation et, d’autre part, de faciliter l’émergence du continent africain dans un monde en pleine globalisation.

La fondation a lancé, en 2011, le projet « Mind The Gap » au Mali, au Bénin et au Togo, en vue de réduire la fracture numérique qui oppose les populations du Nord et du Sud. Ce fossé prive toute une partie de la population de la possibilité d’avoir accès à l’information, à la connaissance et aux réseaux, ainsi que de bénéficier des capacités majeures de développement offertes par les TIC. De nombreux jeunes n’ont, en effet, pas la chance de recevoir des cours pratiques d’informatique, bien que ceux-ci soient prévus dans les programmes scolaires, faute de matériel.

Afin de pallier à cette situation, la fondation collecte des ordinateurs et du matériel informatique auprès des entreprises luxembourgeoises et les envoient à ses partenaires. Depuis 2011, plus de 3.200 ordinateurs ont déjà été installés dans 280 écoles, ce qui a permis à 40.000 enfants de se former. Merci aux généreuses entreprises engagées à nos côtés dans ce projet en 2019. Merci à Computrade, Le Foyer, Creos, Société Générale, Banque et Caisse d’Epargne de l’Etat, EBRC et Streff, de rendre possible la mise en oeuvre de ce projet afin de réduire la fracture numérique pour des milliers d’élèves au Bénin et au Togo.

Plusieurs formes de partenariat existent pour s’engager en tant qu’entreprise : 

  • Mécénat de compétences 
  • Mécénat en nature 
  • Mécénat technologique 
  • Mécénat financier 

Mind the Gap constitue une forme de mécénat technologique, mais également financier. En effet, au-delà de la collecte du matériel, le stockage et l’envoi du matériel comportent des coûts. L’enveloppe budgétaire par pays est de 15.000€, sur deux années consécutives. Celle-ci comprend la collecte, le stockage et l’envoi du matériel, mais aussi la mise en place des éléments collectés dans le pays concerné.