Aide humanitaire d’urgence

Aide humanitaire d’urgence

  • En cours
  • FAIRMED
  • République Centrafricaine
  • 200.000 €

Le cycle de violence persiste en RCA et s’est même étendu à d’autres régions du pays, qui étaient considérées au préalable comme relativement stable. La situation humanitaire s’est ainsi détériorée en 2018. Le nombre de personnes ayant besoin d’une assistance humanitaire et de protection a augmenté de 2,5 millions en 2017 à 2,9 millions en 2018.

Fin 2013, face au chaos humanitaire engendré par la rébellion Séléka, la fondation a introduit sa première demande d’aide humanitaire pour la RCA auprès de la Direction de la Coopération au développement et de l’Action humanitaire du Ministère des Affaires étrangères et européennes.

Depuis lors, le projet, en collaboration avec la fondation FAIRMED, présente dans ces régions depuis 2010, vise à soutenir le secteur médical touché par la crise humanitaire et sanitaire, afin de contrer les effets des conflits intercommunautaires sur le système de santé, pour les préfectures de l’Ombella M’poko et de la Lobaye. Depuis octobre 2018, l’appui du projet s’est étendu, d’une part, à trois nouvelles communes du district sanitaire de M’baïki et d’autre part, à une phase test de transport et de prise en charge des malades en urgence dans la commune de Moboma.

Avec l’extension à ces trois nouvelles communes, le projet couvre désormais l’ensemble des neuf communes du district sanitaire de M’baïki et une commune du district sanitaire de Bimbo. Le nombre de FOSA (formation sanitaire) appuyées est donc passé de 31 à 38, augmentant ainsi également le nombre de bénéficiaires du projet.

En 2020, le système de référence des cas d’urgence de Moboma a permis d’évacuer 734 malades dans les différents centres de santé aux alentours, tandis que 64 urgences chirurgicales ont été prises en charge à l’Hôpital du District de M’baïki. Deux hôpitaux ont, quant à eux, bénéficié d’équipements au profit des blocs opératoires.