Ce n’était pas mieux avant

Avant le XVIIème siècle, seuls 15% des Européens auraient été en mesure de lire ce courrier. Aujourd’hui, 90% de la population mondiale de moins de 25 ans en sont capable. De la même façon, Steven Pinker nous explique que “137.000 personnes sont sorties de l’extrême pauvreté hier, et ce, tous les jours, depuis 25 ans” (Ted Talk, 2018). Plutôt encourageant, n’est-ce pas ?

Cette information, il nous a été possible de la trouver grâce à Internet, cet autre outil qui n’existait pas auparavant et qui fait, à présent, partie intégrante de notre quotidien. De la même manière que le smartphone que vous avez sûrement utilisé aujourd’hui, les technologies sont présentes dans toutes les sphères de notre vie.

Elle sont, certes, parfois utilisées à mauvais escient et à outrance, mais les technologies peuvent également être d’une grande aide en matière d’accès à l’information. Parmi elles, l’ordinateur et Internet représentent un moyen privilégié d’enseignement et d’apprentissage. L’accès à ces outils permet notamment de promouvoir l’éducation, la formation et l’alphabétisation.

Ici, comme ailleurs.

En 2011, le projet « Mind The Gap » a ainsi été lancé au Mali, au Bénin et au Togo en vue de réduire la fracture numérique qui oppose les populations du Nord et du Sud. Ce fossé prive toute une partie de la population de la possibilité d’avoir accès à l’information et à la connaissance, ainsi que de bénéficier des capacités majeures de développement offertes par ces outils.

De nombreux jeunes n’ont, en effet, pas la chance de pouvoir donner leur vision du monde, de développer leurs propres capacités ou simplement de recevoir des cours pratiques en informatique, bien que ceux-ci soient prévus dans les programmes scolaires, faute de matériel.

Afin de pallier à cette situation, la fondation collecte du matériel informatique auprès des entreprises et les envoie à ses partenaires. Pour ce faire, et afin de s’éloigner d’une philanthropie qui recycle ses déchets informatiques dans les pays du sud, il tient à cœur de la fondation de suivre un processus qualitatif assurant une utilisation effective du matériel.

En effet, pour que ce projet soit une réussite et afin de mettre en place des installations de qualité, qui répondent aux besoins de la communauté, nos partenaires réalisent une sélection d’écoles demandeuses. Elles doivent, notamment, être pourvue en électricité, ainsi que d’une salle sécurisée et être à l’abri des intempéries. Un ou plusieurs enseignants qualifiés doivent également être en mesure de former les élèves, et les ordinateurs doivent, quant à eux, être en parfait état de fonctionnement.

Pour participer, vous aussi, à nos côtés, cliquez ici.

Des avancées majeures ont déjà été réalisées en termes d’éducation. Continuons de contribuer à l’amélioration des conditions de vie de tous, en utilisant les outils à notre disposition à bon escient.

Merci infiniment.

faire un don